rachat de crédit


Le rachat de crédit

Pouquoi faire un rachat de crédit ?

Qui est concerné ?

Crédits concernés

Les prestataires

Formules et hypothèque

Rachat de crédit immobilier

Remarques et conseils

Textes législatifs


Les crédits

Tarifs cartes bancaires

Les banques françaises

Rechercher

Liens et partenaires


argentRemarques et conseils sur le rachat de crédit

crédits-arbitreLes frais et les taux

Les frais peuvent beaucoup varier d'un organisme à l'autre (frais de courtage du cabinet, frais de la banque, frais de notaire, etc). Prenez en connaissance dans le détail avant tout engagement.

Assurez-vous que l'établissement indique clairement ses taux de crédit sur son site internet ou sa plaquette commerciale. Comparer le TEG (taux effectif global), taux qui intègre frais et assurances.

Honoraires

Ne pas verser des avances et ou des honoraires à un courtier avant que le crédit soit effectivement réalisé.
La loi Murcef précise qu'aucune rémunération préalable est due pour la mise en forme du dossier client (conformément à l'article L 321 du code de la consommation et de l'article L 341- 1 du code monétaire et financier).

Déposez plusieurs demandes ?

Vous pouvez déposer plusieurs demandes de rachat de crédit en même temps. En particulier, si vous vous adressez directement aux établissements de crédit. L’acceptation de votre dossier n’étant pas assurée et les démarches demandent du temps.
Par contre, si vous faites appel à un intermédiaire en rachat de crédit, celui-ci se charge de proposer votre dossier à l'ensemble des organismes dont il est partenaire.

Le rachat de crédit est un crédit

L'opération de rachat de crédit s'apparente à un accord de crédit. La banque ou l'organisme bancaire consulté va étudier trois paramètres: la garantie, le risque et la marge bénéficiaire qu'elle dégage.
Le rachat de crédit étant en lui-même un crédit, des échéances courtes sont préférables afin de minimiser les intérêts.
Comme pour tout crédit, la possibilité de proposer une garantie(caution ou hypothèque) renforce les chances d’obtention d’un rachat de crédits.

En cas de difficultés

En cas d’impossibilité de rachat de crédits par un nouveau crédit, ou plus généralement, ne pas hésiter à rencontrer chaque créancier pour exposer la situation. Des accords peuvent être trouvés : ajournement de mensualités, augmentation de la durée du crédit, etc
Si aucun accord amiable n’est possible, le dernier recours consiste à déposer un dossier auprès de la commission départementale de surendettement qui, après examen du dossier, pourra imposer des aménagements aux créanciers, en contrepartie de contraintes importantes et durables pour le débiteur.



Des fonctions de simulation de rachat de crédit sont souvent disponibles sur internet, mais ces données restent indicatives.

La durée restante de prêt en cours que vous souhaitez faire racheter, doit être en général supérieure à la durée écoulée. Ceci pour couvrir les frais liés au rachat.

Les organismes de rachat de crédit abondent, il est donc bénéfique de faire jouer la concurrence.

Le rachat de crédit, quel qu'il soit, ne nécessite pas l’ouverture d’un nouveau compte bancaire.

Le rachat de crédit n’entraîne pas de fichage à de la Banque de France puisqu'il s'agit d'une opération bancaire privée.

Il est communément admis que le taux d' endettement ne doit pas être supérieur à 30 ou 35 % des revenus mensuels.

 



Voir aussi : les offres des organismes et des banques de rachat de crédit